Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

LA FABRIQUE DU MONSTRE

06/07/2016

Par Philippe PUJOL. C’est une plongée en eaux troubles à Marseille. L’auteur nous fait comprendre les pathologies de cette ville, trafics de drogues, turpitudes politiques, clientélisme et petits arrangements entre amis. Son enquête au cœur de la cité phocéenne est dure. Elle est jalonnée de morts, petits dealers des quartiers nord, maffieux qui savent utiliser les rouages politiques au service de leurs affaires.

Philippe Pujol révèle les limites des dispositifs sociaux et sécuritaires. Il fait aussi des portraits sans concessions des responsables politiques de cette ville et en décrit les mœurs qui ne risquent pas de réconcilier le lecteur avec la démocratie locale.

On aimerait que tout cela ne soit qu’un roman, au demeurant fort bien écrit. C’est hélas la réalité avec des vies broyées mais aussi des scandales parfois étouffés. Comment en est-on arrivé là ? Le titre de l’ouvrage sonne juste, il s’agit bien de la fabrique d’un monstre dont on voit mal comme se défaire.

Philippe PUJOL, prix Albert-Londres 2014 pour sa série d’articles "Quartiers shit" publiés dans le quotidien régional La Marseillaise a aussi publié French deconnection (Robert Laffont, 2014).

Editeur Les Arènes. 315 pages. 20 €