Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

Le numérique au service du développement des territoires isolés

30/01/2017

Terra Nova publie un rapport sur le numérique dans les territoires isolés. Ce rapport, issu d'un groupe de travail présidé par Elisabeth Bargès (Google France) et Thierry Pech (Terra Nova) formule des propositions pour mieux répondre à l’impératif de développement économique et  d’inclusion sociale de ces territoires. Ces “territoires isolés“ sont les communes où moins de 25 % des actifs travaillent dans une aire urbaine, soit 3.576 villages de 300 et 350 habitants  (1,2 million de personnes).
 
Ce rapport veut montrer que la transition numérique, qui représente une mutation structurelle de l’ensemble de notre tissu productif, social et politique, n’est pas une menace pour ces territoires. Exemple éloquent : les données issues d’une collaboration avec Airbnb indiquent que  30 % des villages ont au moins une annonce Airbnb alors que deux tiers de ces villages ne comptent aucun hôtel. Ainsi, 123.000 personnes ont été accueillies par ce biais, ce qui a généré 14 millions d’euros de revenus supplémentaires pour ces territoires depuis 2012. Pour les auteurs du rapport, la transition numérique est déjà une réalité, une chance et permet le désenclavement des territoires isolés. Les nouveaux usages et outils permettent d’envisager un développement économique différent, plus déconcentré, une qualité de services publics et de santé réellement égalitaires sur l’ensemble du territoire national et, de facto, un retour dans le monde rural de populations qui devaient jusqu’alors vivre et travailler dans les grands centres urbains. Cependant, le rapport déplore que les pouvoirs publics et les syndicats ne sont clairement pas au rendez-vous.
 
Télémédecine, e-administration, télétravail peuvent favoriser le retour de certains salariés dans les territoires isolés mais les problématiques d’accès au réseau, de littératie (aptitude à comprendre et à utiliser l'information écrite dans la vie courante et au travail) numérique et de formation doivent être mieux pris en compte pour tirer pleinement parti des changements en cours. Il est urgent de mettre en place des cadres légaux et réglementaires propres à permettre le développement de ces innovations et de leurs potentiels économique, social et civique.
 
Les rapporteurs formulent une série de propositions : création d’offices régionaux numériques, point d’entrée unique pour accompagner les professionnels dans leur transition numérique ; enseignement des compétences numériques de base dans les formations professionnelles et continues ; essor de l’économie collaborative grâce à un cadre juridico-fiscal stable et non dissuasif ; mise en place de la télémédecine dans les territoires isolés avec remboursement des actes de télésuivi et de téléconsultation ; levée des freins à l’adoption du télétravail salarié ; renforcement du dispositif des maisons de service au public.

Accéder au rapport