Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

Les fonds d’infrastructures financent principalement des projets de transport

26/05/2017

Alors que les infrastructures deviennent une classe d’actifs de plus en plus recherchée par les investisseurs de long terme, l’Association Française de la Gestion financière (AFG)* a réalisé une enquête auprès de quatorze sociétés de gestion gérant des fonds d’infrastructures : Acofi Gestion, Allianz Global Investors France, Amundi Transition Energétique, Antin Infrastructures Partners, Ardrian, AXA Real Estate Investment Managers SGP, Infravia Capital Partners, La Banque Postale Asset Management, Meridiam, Mirova, RGreen Invest, Rivage Investment, Schroders, SCOR Investment Partners.

À fin 2016, l’encours global des 60 fonds d’infrastructures recensés s’élève à 13,9 milliards d’euros. Depuis la création de ces fonds, leurs levées cumulées ont atteint 20,3 milliards d’euros et leurs investissements 12,5 milliards d’euros. L’encours de 34 fonds “equity“ s’élève à 9,1 milliards d’euros, celui des fonds de dette à 4,8 milliards d’euros. En terme géographique, 37 % des investissements sont réalisés en France et 63 % en Europe (hors France).

Les projets d’infrastructures financés se concentrent autour de trois domaines : 39 % sur les réseaux de transport ; 28 % sur les utilities (services des collectivités comme la production et la distribution de l'eau, du gaz et de l'électricité) ; 20 % sur les énergies renouvelables.

La moitié des fonds déclarent suivre une démarche ISR/ESG (investissements socialement responsables intégrant des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance).

* L’AFG réunit tous les acteurs du métier de la gestion d’actifs, qu’elle soit individualisée (mandats) ou collective. Ces derniers gèrent près de 3.800 milliards d’euros d’actifs, dont 1.800 milliards d’euros sous forme de fonds de droit français et environ 2.000 milliards d’euros en gestion sous mandat et fonds de droit étranger.