Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

Forte progression de la production électrique par énergies renouvelables

07/06/2017

RTE (Réseau de transport d'électricité), gestionnaire du réseau public de transport d'électricité haute tension en France métropolitaine, vient de publier des chiffres qui montrent la progression continue des énergies renouvelables grâce, principalement, au développement des production d’énergies solaire et éolienne. Entre les premiers trimestres de 2016 et 2017, 2.370 MW ont été raccordés, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 71 % et 20 % de cette puissance.
La puissance du parc de production d'électricité renouvelable - hydroélectricité, solaire photovoltaïque, éolien et bioénergies - s'élève, fin mars 2017, à 46.392 MW et représente 90 % de l'objectif 2018 entériné par la PPE (programmation pluriannuelle de l'énergie).

Le parc éolien métropolitain français atteint 12.141 MW. Il a progressé de 16 % et couvre 4,1 % de la consommation électrique française. Le parc atteint 81 % de l'objectif fixé à la filière par la PPE à l'horizon 2018.

La puissance du parc solaire s'élève fin mars à 6.853 MW. Elle a augmenté de 7,4 % mais connaît un ralentissement par rapport à la période précédente. La tendance devrait repartir à la hausse avec le raccordement des projets lauréats des appels d'offres lancés en novembre 2014 et mars 2015. L'énergie solaire photovoltaïque représente 1,8 % de la consommation. Le parc atteint 67 % de l'objectif fixé à la filière par la PPE pour 2018. Le taux de croissance du parc observé sur les douze derniers mois devra être multiplié par 4 pour atteindre les objectifs fixés par la PPE, ce que permettront les appels d'offres lancés ces dernières années.

La filière bioénergies électriques représente fin mars une puissance installée de 1.922 MW. La production renouvelable de cette filière a augmenté de 6,1 % par rapport à l'année précédente. Les bioénergies couvrent 1,4 % de la consommation électrique française. La filière bois énergie atteint l'objectif fixé par la PPE à l'horizon 2018 et 75 % du scénario bas 2023.
 
Composé de 25.475 MW, le parc hydraulique reste stable. L'hydroélectricité couvre 11,6 % de l'électricité consommée au premier trimestre sur les douze derniers mois.
 
Rappelons que l’objectif de la transition énergétique est de porter à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix électrique en 2030. Toutes les régions métropolitaines sont dotées de schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR). Réalisés par RTE, en concertation avec les acteurs concernés, ces schémas permettent d'optimiser le développement des réseaux et de mutualiser les coûts de raccordement. Compte-tenu de l'essor des énergies renouvelables, le schéma de la région Champagne-Ardenne a déjà été révisé afin de réserver davantage de capacité pour celles-ci et un schéma révisé à l'échelle de la nouvelle région Hauts-de-France est en cours d'élaboration.