Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

Accès au Très Haut Débit pour tous et proposition alternative de SFR

18/07/2017

Le gouvernement s’engage pour l’accès au très haut débit (THD) pour tous d’ici 2022et pour l’accélération rapide de la couverture mobile avec la fin des zones blanches 4G. Les ministres en charge du dossier (cohésion des territoires, numérique et économie) ont reçu les opérateurs de réseaux d’initiative publique (RIP). Le gouvernement a rappelé aux opérateurs son attente en termes d’accélération du déploiement des réseaux fixe et mobileet il leur a demandé de formuler des engagements détaillés permettant d’atteindre l’objectif fixé par le gouvernement.

Dans ce cadre, SFR a créé la surprise en proposant de déployer le très haut débit sur tout le territoire, sans argent public. Dans un courrier adressé au Premier ministre, Edouard Philippe, l’opérateur propose d’investir massivement pour équiper en THD 80 % du territoire en 2022 et 100 % en 2025. Cette proposition bouscule le plan de 20 milliards d’euros conçu par l’État qui a divisé la France en trois zones, grandes villes, les agglomérations de taille moyenne et zones rurales. Pour ces deux dernières catégories, le déploiement de la fibre est réparti entre Orange et SFR, le premier en ayant 90 % et le second 10 %.

Altice, nouveau propriétaire de SFR, demande une nouvelle répartition à égalité et affirme sa volonté de construire son propre réseau en parallèle de celui d’Orange. SFR propose aussi de déployer la fibre dans les zones les moins rentables du territoirequi concernent 15 millions de foyers où les réseaux d’initiative publique (RIP) financés par l’État et les collectivités territoriales suppléent la carence des opérateurs publics.

Pour Altice, c’est un énorme enjeu de conquête de parts de marché par rapport à l’opérateur historique. SFR s’affirme en capacité de “déployer sur fonds propres la fibre sur tous ces territoires et pourra, bien entendu, donner accès à son réseau aux autres opérateurs“, promettant “la création de dizaines de milliers d’emplois locaux pour la réalisation de ces projets de déploiement“.