Twitter Facebook Linkedin
Partager sur :

Déficit historique pour les hôpitaux publics

20/12/2017

La situation financière des hôpitaux s’est très fortement dégradée en 2017, comme en témoignent les premières estimations remontées aux agences régionales de santé (ARS) par les établissements. Le déficit serait de 1,5 milliard, soit 2% des budgets hospitaliers, “un niveau dramatique et totalement inédit“, selon la Fédération hospitalière de France (FHF). En 2016 était de 470 millions d’euros.

Pour la FHF, cette dégradation des comptes hospitaliers s’explique d’abord par l’impact des plans annuels d’économie, près de 3 milliards d’euros en trois ans. Ils conduisent à une dégradation sans précédent des investissements et réduisent considérablement les moyens dédiés aux financements de ses missions d’intérêt général (soutien de la recherche, accès aux médicaments innovants…). Elle s’explique aussi par une activité tout au long de l'année moins dynamique que celle prévue lors de la construction des tarifs d’hospitalisation il y a un an.

“Face à cette dégradation financière et avec un objectif d’économie de 1,6 Mds d’€ en 2018, les établissements de santé vont se trouver pris en otage entre la qualité des soins qu’ils doivent à leurs patients, la préservation des conditions de travail et de l’emploi des équipes hospitalières et l’obligation du retour à l’équilibre des comptes“, estime Frédéric Valletoux, président de la FHF.